L’origine de la poterie

« L’homme d’avant la poterie était nomade, tourné vers le ciel, qui lui donnait les repères de ses déplacements.

La terre n’était jamais la même sous ses pieds, avec la migration des animaux sauvages, l’avancée et le recul des glaces.

Les dieux qu’il s’inventait étaient alors des dieux célestes. Mais déjà il vénérait la Terre-Mère dont il modelait les images plantureuses, qu’il cuisait.

Lorsqu’il se fixe sur un sol pour le cultiver, il connaît déjà le modelage; il alors la poterie pour cuire ses aliments, pour passer du rôti au bouilli »

Jean Girel, La sagesse du potier.

Les origines de la poterie coïncideraient donc avec le début de l’agriculture et la sédentarisation au Néolithique (soit environ -10 000 ans). Tandis que les premières céramiques à usage rituel, existaient déjà depuis -30 000 ans. On a retrouvé en Moravie les premiers vestiges de rituels chamaniques, des modelages a visée sacrée.

La célèbre Vénus de Willendorf, -20 000 à -25 000 ans, considérée comme une déesse de la fécondité.